Communiqué de presse

La CIDH salue la décision d’accueillir des réfugiés syriens au Canada

Le 28 janvier 2016

   Coordonnées

María Isabel Rivero
Bureau de Presse et Communication à la CIDH
Tel: +1 (202) 370-9001
mrivero@oas.org

   Plus sur la CIDH
A+ A-

Washington, D.C. – La Commission interaméricaine des droits de l’Homme (CIDH) salue l’implantation du programme Bienvenue aux réfugiés au moyen duquel l’État canadien prévoit recevoir 25 000 réfugiés syriens. Le 10 décembre 2015, le Premier ministre canadien Justin Trudeau a accueilli le premier groupe de réfugiés arrivés à l’aéroport de Toronto, accompagné par des fonctionnaires du gouvernement, des membres de la société civile, ainsi que des citoyens canadiens.

Selon l’information fournie par le gouvernement canadien, depuis l’implantation du programme, qui a été annoncée en novembre 2015, 14 003 réfugiés syriens seraient arrivés au Canada. Cette initiative a reçu le support du Haut-Commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés (HCR), l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), ainsi que celui des pays hôtes : la Jordanie, le Liban et la Turquie. D’ici au 29 février 2016, l’État canadien prévoit avoir accueilli la totalité des 25 000 réfugiés attendus. Le programme, mis en place et supporté par des agences fédérales canadiennes ainsi qu’une longue liste d’organisations de la société civile, inclut des soins spécialisés, tout comme des services d’aide à l’intégration aux communautés où les réfugiés établiront leurs résidences permanentes.   

« Je profite de cette occasion pour souligner l’importance de ce programme qui vient d’être lancé par le Canada, tout comme ceux précédemment mis en place par l’Argentine, le Brésil, les États-Unis et l’Uruguay, pour l’accueil de réfugiés forcés de fuir leurs foyers à cause de la guerre en Syrie », a affirmé le Commissaire James Cavallaro, Président de la CIDH. « Ces actions réaffirment une fois de plus les traditions humanitaires de protection des réfugiés des États de la région. Nous incitons fortement d’autres États dans la région de reproduire ces bonne pratiques d’accueil et de relocalisation des réfugiés. »  

La Commission est l’un des organes principaux de l’Organisation des États américains (OEA) et agit de manière indépendante. Son mandat est fondé sur la Charte de l’OEA et la Convention américaine relative aux droits de l’homme. La Commission a le mandat de promouvoir le respect des droits humains dans les Amériques et agit comme organe consultatif auprès de l’OEA en la matière. La Commission est composée de sept membres indépendants élus par l’Assemblée générale de l’OEA, à titre personnel et non en représentation de leur pays d’origine ou de résidence.

No. 005/16