Composition de la CIDH


Composition de la CIDH


Période du mandat

1/1/2014 - 31/12/2017
1/1/2010 - 31/12/2017
1/1/2014 - 31/12/2017
1/1/2016 - 31/12/2019
1/1/2016 - 31/12/2019
1/1/2016 - 31/12/2019
1/1/2016 - 31/12/2019

Présidente: James L. Cavallaro
Premier Vice-Président: Francisco José Eguiguren Praeli
Deuxième Vice-Président: Margarette May Macaulay

De gauche à droite: Enrique Gil Botero, José de Jesús Orozco Henríquez, Margarette May Macaulay, Esmeralda Arosemena de Troitiño, Paulo Vannuchi, Francisco José Eguiguren Praeli y James L. Cavallaro

De gauche à droite: Enrique Gil Botero, José de Jesús Orozco Henríquez, Margarette May Macaulay, Esmeralda Arosemena de Troitiño, Paulo Vannuchi, Francisco José Eguiguren Praeli y James L. Cavallaro

Selon la Convention américaine relative aux droits de l'homme, la Commission est composée de sept membres qui doivent être des personnalités de haute moralité et possédant une compétence reconnue dans le domaine des droits de l'homme, élus à titre personnel par l'Assemblée générale de l'OEA à partir d'une liste de candidats proposé par les gouvernements des États membres. Chacun de ces gouvernements peut présenter jusqu'à trois candidats, ressortissants des Etats proposant ou l'autre État membre de l'OEA. Quand une triade est proposée, au moins l'un des candidats devra être un ressortissant d'un autre État que celui proposé. Les membres de la Commission sont élus pour quatre ans et peut être renouvelé une fois.

James L. Cavallaro

James Cavallaro

Le commissaire James L. Cavallaro est un citoyen américain. Il a été élu lors de la 43ème session ordinaire de l'Assemblée générale de l'OEA en Juin 2013 à la période statutaire de quatre ans à compter du 1er Janvier 2014. Dans la 154eme session de Mars 2015 il a été élu Premier vice-président de la Commission. James L. Cavallaro avocat et diplômé de Harvard avec un diplôme en droit de l'Université de Californie, Berkeley. James L. Cavallaro est actuellement professeur de droit à l'Université de Stanford et directeur fondateur de la Clinique de droit international des droits de l'homme et la résolution des conflits, et aussi du Human Rights Center de l'Université. Auparavant, il était professeur de droit à l'Université de Harvard et directeur exécutif du programme des droits de l'homme à Harvard. Il a fondé le Centre for Global Justice, une organisation basée au Brésil, et il a été directeur des bureaux au Brésil par Human Rights Watch et le Centre pour la justice et le droit international (CEJIL). Il est l'auteur de dizaines d'articles, de livres et d'autres publications sur les droits de l'homme et le système interaméricain des droits américains.



José de Jesús Orozco Henríquez

José de Jesús Orozco  Henríquez

Le commissaire José de Jesús Orozco Henríquez est un citoyen du Mexique. Il a été élu lors de la 39eme session ordinaire de l'Assemblée générale de l'OEA en Juin 2009 à la période statutaire de quatre ans, à compter du 1er Janvier 2010. Le 6 Juin 2013, la nouvelle Assemblée générale l’a choisi pour un second mandat, pour une période qui commence le 1er Janvier 2014 et se termine le 31 Décembre 2017. Il a été élu Président de la Commission à la 144eme session en Mars 2012 et il a été réélu la 147eme session en mars 2013, après quoi il a été président de la Commission jusqu'à Mars 2014. Dans la 154eme session de Mars 2015 il a été élu deuxième vice-président. José de Jesús Orozco Henríquez est chercheur à l'Institut de recherches juridiques de l'Université nationale autonome du Mexique (UNAM), dans les domaines du droit constitutionnel, droits de l'homme, judiciaire et de droit comparé, entre autres. Auparavant, il était un juge de la plus haute autorité juridictionnelle électorale du Mexique pendant 16 ans, d'abord dans la division centrale du Tribunal électoral fédéral, et après dans le Tribunal électoral supérieur de la magistrature. Il est titulaire d'un doctorat en droit avec distinction de l'UNAM et professeur de droit comparé à l’Université de Californie, Los Angeles, et Docteur Honoris Causa par l'Université San Martin de Porres du Pérou et de l'Université autonome de Coahuila, Mexique. Il est auteur ou co-auteur de huit livres et le corédacteur ou éditeur de 15, et il a écrit plus de 100 articles pour des revues académiques.



Paulo Vannuchi

Paulo Vannuchi

Le commissaire Paulo Vannuchi est un citoyen du Brésil. Il a été élu lors de la 43ème session ordinaire de l'Assemblée générale de l'OEA en Juin 2013 pour la période statutaire de quatre ans à compter du 1er Janvier 2014. Paulo Vannuchi est consultant politique et syndicale. Dans sa jeunesse, il est resté emprisonné pendant cinq ans pour les activités de résistance à la dictature militaire au Brésil. Il a étudié le journalisme à l'Université de San Pablo, avec une maîtrise en sciences politiques. Il a rejoint l'équipe qui a effectué la recherche "Brésil Never Again" il  a été co-fondateur de Cajamar Institut et conseiller politique de la direction nationale du Parti des travailleurs du Brésil. Il a également été Secrétaire exécutif de la coordination de la campagne nationale du Président Lula  1994 -2002. Il a occupé plusieurs postes, y compris le Président, à l'Institut Citoyenneté, coordonné par Luiz Ignacio Lula da Silva. Il a été ministre des droits de l'homme dans le gouvernement Lula entre le 21 Décembre 2005 et le 31 Décembre 2010, et président de la défense des droits de l'homme, la Commission nationale pour l'éradication des Esclaves et le Comité national sur le travail de prévention et la lutte contre la torture au Brésil. Il a écrit des articles et publications sur la politique de la science et de droits de l'homme, entre autres sujets.



Margarette May Macaulay Margarette May Macaulay

Margarette May Macaulay, membre de la Commission, est citoyenne de la Jamaïque. Elle a été élue le 16 juin 2015, par l'Assemblée générale de l'OEA, pour un mandat de 4 ans qui commence le 1er janvier 2016 et se termine le 31 décembre 2019. Elle est détentrice d'un baccalauréat en droit de l'Université de Londres et travaille actuellement comme avocate en pratique privée. Elle est médiatrice pour la Cour suprême de la Jamaïque et est arbitre associée, travaillant également comme notaire public. Elle a été juge à la Cour interaméricaine des droits de l'homme de 2007 à 2012, contribuant à la formulation du Règlement de la Cour.



Esmeralda Arosemena de Troitiño Esmeralda Arosemena de Troitiño

Esmeralda Arosemena de Troitiño, membre de la Commission, est citoyenne du Panama. Elle a été élue le 16 juin 2015, par l'Assemblée générale de l'OEA, pour un mandat de 4 ans qui commence le 1er janvier 2016 et se termine le 31 décembre 2019. Elle est détentrice de diplômes en philosophie, lettres et éducation, de même qu'en droit et en science politique, sigma cum laude. Elle a fait partie de la Commission spéciale pour les réformes constitutionnelles de 2011-2012 au Panama et a été juge à la Cour suprême de 2004 à 2009. Actuellement, elle réunit des équipes de formateurs sur le système pénal accusatoire pour le Bureau du Procureur public ainsi qu'au niveau interinstitutionnel.



Francisco José Eguiguren Praeli Francisco José Eguiguren Praeli

Francisco José Eguiguren Praeli, membre de la Commission, est citoyen du Pérou. Il a été élu le 16 juin 2015, par l'Assemblée générale de l'OEA, pour un mandat de 4 ans qui commence le 1er janvier 2016 et se termine le 31 décembre 2019. Il est détenteur d'un diplôme en droit de l'Université catholique pontificale du Pérou, de même que d'une maîtrise en droit constitutionnel et d'un doctorat en sciences humaines. Il a été ambassadeur du Pérou en Espagne de 2012 à 2014 et ministre de la justice. Il travaille actuellement comme juriste conseil et conseiller tant au niveau national qu'au niveau international, spécialisé dans les questions relatives au droit constitutionnel, au droit administratif et aux droits de la personne.



Enrique Gil Botero Enrique Gil Botero

Enrique Gil Botero, membre de la Commission, est citoyen de la Colombie. Il a été élu le 16 juin 2015, par l'Assemblée générale de l'OEA, pour un mandat de 4 ans qui commence le 1er janvier 2016 et se termine le 31 décembre 2019. Il est détenteur d'un diplôme en droit et en science politique de l'Université d'Antioquia. Il a été juge de paix au Conseil d'État de la Colombie, avocat plaidant devant la Chambre de contentieux administratif de 1984 à 2006, membre fondateur de l'Institut de responsabilité civile et de l'État d'Antioquia, et président du Conseil d'État d'avril 2008 à février 2009.


Rose-Marie Belle Antoine

Rose-Marie Belle AntoineLa Commissaire Rose-Marie Antoine a la double nationalité, Sainte-Lucie et Trinité-et-Tobago. Elle a été élue dans la 41eme Assemblée générale de l'OEA en Juin 2011 pour la période statutaire de quatre ans, à compter du 1er Janvier 2012. Elle a été élue présidente de la Commission dans la 154eme session en Mars 2015; également elle a servi comme Premier Vice-présidente du Mars 2014 jusqu'à Mars 2015. Elle est avocate, professeur et doyen de la Faculté de droit de l'Université de West Indies, spécialisée dans les droits humains, droit financière comparative, le droit administratif, la législation service civile, droit à la non-discrimination et le droit du travail. Elle a également donné des conférences à l'étranger, y compris aux États-Unis. La commissaire Antoine a une riche expérience en tant que consultante international. Elle a été conseillère juridique principale pour les gouvernements des Antilles du Commonwealth et aussi pour les gouvernements en dehors de la région, tels que le Royaume-Uni, Venezuela, États-Unis et au Canada, ainsi que plusieurs organisations régionales et internationales. Il s’agit notamment de l'Union européenne, l'UNICEF, l'UNIFEM, l'Organisation internationale du Travail (OIT), la BID, la Banque mondiale et l'OEA, entre autres. Elle est l'auteur primé, d’avoir écrit onze livres et de nombreux rapports, et des articles, ainsi que  des projets de loi sur un large éventail de questions, y compris la discrimination, la réforme constitutionnelle, la réforme de la fonction publique, la justice pour mineurs, l'entraide judiciaire, les droits des femmes, la santé, l’ harcèlement sexuel, la traite, le droit du travail, la libre circulation des personnes, le VIH et  le droit financier, ainsi comme contre le trafic de drogue et la corruption. La Commissaire Antoine est diplômée en droit par l'Université de West Indies et elle est académique d'Oxford du Commonwealth et aussi elle est académique du Pegasus de Cambridge, avec un doctorat de l'Université d'Oxford, et elle a des études postuniversitaires en droit par l'Université de Cambridge. La Professeure Antoine a des diplômes et certificats en droit international des droits humains de l'Institut International des Droits de l'Homme à Strasbourg, France.


Rosa María Ortiz

Rosa María OrtizLa Commissaire Rosa Maria Ortiz est citoyenne paraguayenne. Elle a été élue lors de la 41e Assemblée générale de l’OEA en juin 2011 pour une période réglementaire de quatre ans à compter du 1er janvier 2012. Diplômée en communication sociale et experte en droits des enfants, elle a été Vice-présidente du Comité des droits de l’enfant des Nations Unies et conseillère en matière de droits humains et de diversité culturelle du Secrétariat national de la culture de la Présidence de la République du Paraguay. Elle est fondatrice et membre de diverses organisations de droits de l’homme, telles que Decidamos, Global, Tekoha, Callescuela et Taller de Comunicación y Educación Popular. En 2003, elle a reçu le Prix de la femme paraguayenne du Secrétariat de la femme de la Présidence du Paraguay. En 2010, en reconnaissance de son travail, elle s’est reçue le Prix Peter Benenson pour la défense des droits humains par la section paraguayenne d’Amnesty International. Lors de la dictature d’Alfredo Stroessner, elle a œuvré en faveur des détenus politiques du pays par le biais d’une organisation œcuménique. La Commissaire Ortiz a donné de nombreuses conférences, elle a animé des ateliers et elle a écrit des articles sur les droits des enfants.


 

Tracy Robinson

Tracy RobinsonLa Commissaire Tracy Robinson est une citoyenne de la Jamaïque. Elle a été élue à la 41eme Assemblée générale de l'OEA en Juin 2011 pour la période statutaire de quatre ans, à compter du 1er Janvier 2012. Elle a été élue présidente de la Commission de la 150eme session, un poste qu'elle occupait de Mars 2014 jusqu’à Mars 2015. Elle est avocate et elle enseigne le droit à l'Université de West Indies, Mona, Jamaïque, où elle enseigne le droit et l'égalité, le droit constitutionnel et les droits de l'homme dans le Commonwealth des Caraïbes. Elle a été consultante pour des organisations internationales telles que le Fonds des Nations Unies pour la femme et les organisations de l'UNICEF, et elle a conseillé les gouvernements des Caraïbes sur les questions relatives à la législation sur le genre et les enfants, entre autres. La Commissaire Robinson a été rédactrice en chef de la revue de droit des Caraïbes et elle a écrit et publié des rapports sur divers sujets tels que le sexe, les droits des personnes LGBTI, l’ harcèlement sexuel, les droits sexuels, le travail du sexe et la loi, et les droits des enfants, entre autres. Elle est diplômée en droit de l'Université des Antilles et elle  a un diplôme en droit de l'Université de Yale et un diplôme de baccalauréat en droit civil à l'Université d'Oxford.

Felipe González

Felipe GonzálezCitoyen chilien, Felipe Gonzalez a été élu lors de la 37e Session ordinaire de l’Assemblée générale de l’OEA en 2007 pour une période réglementaire de quatre ans à compter du 1er janvier 2008. Il a été réélu en 2011 pour un second mandat qui a débuté le 1er janvier 2012. Il a été Président de la CIDH en 2010. Le Commissaire Gonzalez est professeur de droit international des droits de l’homme et de droit constitutionnel de l’Université Diego Portales au Chili. Fondateur  du Centre des droits de l’homme de cette université, il en a été le Directeur et a dirigé entre 2002 et 2006 l’élaboration et la publication d’un rapport annuel sur les droits humains dans son pays. Il a également fondé et coordonné un Réseau latino-américain de « cliniques juridiques » des droits de l’homme. Il est titulaire d’un doctorat en droit de l’Université Carlos III de Madrid ainsi que d’une maîtrise de droit de l’American University et d’une maîtrise d’études avancées en droits de l’homme de l’Université Carlos III. Il est professeur à l’Académie des droits de l’homme et du droit humanitaire de l’American University et professeur invité à l’Université Carlos III de Madrid. Il a également été professeur invité à l’Université du Wisconsin, l’Université de Lund, l’Université de Deusto et l’Université de Alcala de Henares. Enfin, il a travaillé pour l’International Human Rights Law Group (actuellement « Global Rights »), d’abord à Washington, D.C., puis à Santiago de Chile.

 

Dinah Shelton Dinah Shelton
États-Unis
2010-2013

Citoyenne des États-Unis, Dinah Shelton a débuté son mandat au sein de la CIDH en janvier 2010. Elle a été désignée Rapporteuse pour les droits des peuples autochtones par la plénière de la CIDH lors d’une réunion de travail qui a eu lieu les 28 et 29 janvier 2010. Madame la Commissaire Shelton est professeure Manhatt/Ahn de droit international à la Faculté de droit de l’Université George Washington. Précédemment, elle a été professeure de droit à l’Université de Notre Dame. Elle a été également professeure invitée dans diverses universités aux États-Unis et en France. De plus, elle a dirigé le Bureau des avocats de la Cour d’appel des États-Unis pour le neuvième circuit et a été Directrice d’études de l’Institut international des droits de l’homme. Elle a étudié le droit à l’Université de Californie, Berkeley, et à l’Université d’Edinburgh (Écosse). Elle a travaillé en tant que consultante en droit international pour l’OMS, le Programme des Nations Unies pour l’environnement, la FAO et l’Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche, entre autres. Elle a écrit, co-rédigé et édité 19 ouvrages et est l’auteure de dizaines d’articles et de chapitres de livre sur les droits de l’homme et le droit international.

Rodrigo Escobar Gil Rodrigo Escobar Gil
Colombie
2010-2013

Citoyen colombien, le Commissaire Rodrigo Escobar a été élu lors de la 39e Session ordinaire de l’Assemblée générale de l’OEA qui s’est tenue en juin 2009, pour une période réglementaire de quatre ans à compter du 1er janvier 2010. Il a occupé le poste de magistrat au sein de la Cour constitutionnelle de Colombie entre 2001 et 2009, et celui de Président entre février 2007 et février 2008. Il a, en outre, été Directeur général du Fonds de roulement du ministère de la Justice ainsi qu’avocat, conseiller et mandataire judiciaire pour le compte de diverses entreprises privées et organismes étatiques pendant 16 ans. De plus, il a occupé la chaire de droit public au sein de diverses universités colombiennes, dont la Pontificia Universidad Javeriana et l’Université Sergio Arboleda. Il est membre du Comité des droits de l’homme de la Faculté de droit de l’Université Sergio Arboleda et du Comité préparatoire de l’Institut des droits de l’homme de cette université. Il a suivi des études en droit à l’Université Javeriana de Bogota et il a obtenu un doctorat de l’Université Complutense de Madrid. Auteur de trois ouvrages et de dizaines d’articles universitaires, il a donné des séminaires et conférences sur les droits de l’homme, entre autres thèmes.
 

Paulo Sérgio Pinheiro Paulo Sérgio Pinheiro
Brésil
2004-2011

Paulo Sergio Pinheiro a été élu par l’Assemblée générale de l’OEA tenue en juin 2003 et il  a démarré son mandat au sein de la CIDH le 1er janvier 2014. Il a été réélu lors de la 37e Session ordinaire de l’Assemblée générale de l’OEA, tenue en juin 2007, pour une seconde période réglementaire de quatre ans à compter du 1er janvier 2008. Il est professeur adjoint des relations internationales du Watson Institute de la Brown University. Il a occupé le poste de Rapporteur spécial des Nations Unies pour le Myanmar et le Burundi et il a été nommé expert indépendant par le Secrétaire général de l’ONU pour élaborer l’Étude mondiale sur la violence contre les enfants, présenté en 2006. Il a, en outre, été Vice-président de la Commission internationale humanitaire d’établissement des faits à Berne (Suisse) et il a participé à des missions d’observation des droits de l’homme en Argentine, au Chili, en Haïti, au Pérou, au Paraguay, au Togo et au Timor oriental, entre autres pays. Il a donné des cours dans diverses universités, notamment à l’Université de Sao Paulo au Brésil, à Oxford en Grande-Bretagne, Notre Dame et Columbia aux États-Unis ainsi qu’à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales à Paris en France. Il a publié des centaines d’essais, d’articles et d’ouvrages sur les droits de l’homme.

 

 

Luz Patricia MejíaLuz Patricia Mejía
Venezuela
2008-2011

Luz Patricia Mejia Guerrero a été élue lors de la 37e Session ordinaire de l’Assemblée générale de l’OEA en juin 2007 pour une période réglementaire de quatre ans à compter du 1er janvier 2008. Elle a occupé les postes de Première Vice-présidente de la CIDH en 2008 et de Présidente en 2009. Cette avocate est diplômée de la Faculté de sciences juridiques et politiques de l’Université centrale du Venezuela, où elle a suivi des études de droit administratif. Avant d’être Directrice du Cabinet de conseil juridique du ministère public vénézuélien, elle a travaillé au sein du Bureau du médiateur national, aux postes de Directrice des recours judiciaires puis de Directrice générale des services juridiques. Elle a, en outre, été responsable de l’exécution du PROVEA (Programme de défense dans le cadre du Programme Éducation-Action en matière des droits de l’homme du Venezuela) et elle est intervenue en tant qu’avocate au sein de l’AMBAR (Association des femmes en faveur de l’assistance mutuelle) et de l’ACCSI (Organisation d’action citoyenne contre le SIDA). En plus d’avoir co-rédigé la Loi de protection des victimes, témoins et autres justiciables, la Loi organique du Bureau du médiateur national ainsi que la Loi organique du pouvoir citoyen, elle a publié des recherches et articles spécialisés et a présenté des rapports lors de cours et séminaires. 

 

 

María Silvia GuillénMaría Silvia Guillén
El Salvador
2010-2011

Maria Silvia Guillen a été élue lors de la session ordinaire du Conseil permanent le 3 décembre 2009, conformément à l’article 9 du Statut de la CIDH, afin de terminer le mandat de Florentin Melendez, qui a démissionné de son poste le 31 décembre 2009. Elle est directrice exécutive de la Fondation d’études pour l’application du droit au Salvador (FESPAD) et magistrate suppléante de la Cour centraméricaine de justice. Elle est, en outre, membre de la Commission de travail sur les droits de l’homme pour mémoire historique du Salvador et de la Coalition salvadorienne pour le Tribunal pénal international. Elle a été également membre de la Commission d’enquête de la Cour suprême de justice du Salvador sur l’irrégularité des diplômes, membre du Tribunal d’appel du Bureau du procureur général de la République et membre de la Commission spéciale pour une évaluation complète de ce bureau. Précédemment, elle a été professeure de droit à l’université et elle est maintenant doyenne du projet de mise à niveau et de formation juridique de la FESPAD. De plus, elle a été conseillère et chercheuse pour le compte de diverses organisations, notamment les Nations Unies, la Fondation Arias, la Fondation Friedrich Ebert et FIAN International. Elle a suivi des études en sciences juridiques à l’Université du Salvador.

 

 

Paolo CarozzaPaolo G. Carozza
États-Unis
2006-2009

Paolo Carozza a été élu Commissaire de la CIDH par l’Assemblée générale de l’OEA en juin 2005. Il a pris ses fonctions le 1er janvier 2006 pour une période de quatre ans, jusqu’au 31 décembre 2009. Il a été Président de la CIDH en 2008 et Premier Vice-Président en 2007. Le Commissaire Carozza est avocat diplômé de la Faculté de droit de l’Université de Harvard, où il a également effectué des études de troisième cycle dans le domaine du droit international public. Auparavant, il a bénéficié d’une bourse de l’Université de Cambridge. Il est actuellement professeur de droit à l’Université de Notre Dame, où il a dispensé de nombreux cours sur les droits de l’homme, le droit international, le droit comparé et la philosophie du droit (Visionner la vidéo produite par l'Université de Notre Dame sur le travail de Paolo Carozza en tant que Commissaire). Il est également professeur agrégé dans le domaine des droits de l’homme au sein du système européen à l’Université catholique du Sacré-Cœur de Milan ainsi que professeur invité de l’Université de Harvard. En sa qualité de professeur invité, il a donné des séminaires de maîtrise à l’Institut des droits de l’homme de l’Université européenne à Venise et des cours sur les droits de l’homme à l’Université de Trente. Il a également donné des cours sur la philosophie du droit à la Faculté de droit de l’Université de Milan. Enfin, il a été conférencier et chercheur à l’Université du Chili et est l’auteur de nombreuses publications spécialisées. Le Chili l'a décoré de l'Ordre du mérite Bernardo O’Higgins le 17 décembre 2012.

 

 

Víctor E. AbramovichVictor E. Abramovich
Argentine
2006-2009

Victor Abramovich a été élu Commissaire de la CIDH par l’Assemblée générale de l’OEA en juin 2005. Il a pris ses fonctions le 1er janvier 2006 pour une période de quatre ans, jusqu’au 31 décembre 2009. Il a également occupé le poste de Second Vice-président de la CIDH en 2007. Avocat diplômé de la Faculté de droit et de sciences sociales de l’Université de Buenos Aires (UBA), Victor Abramovich est titulaire d’une maîtrise de droit international de la Faculté de droit de l’American University (Washington, D.C.). De plus, il a suivi de nombreux cours de spécialisation dans le domaine des droits de l’homme en Angleterre et en Espagne. Il a occupé, entre autres, les postes de Directeur exécutif du Centre d’études juridiques et sociales d’Argentine, de conseiller juridique du Bureau du Défenseur du peuple de la ville de Buenos Aires et de consultant de l’Institut interaméricain des droits de la personne. Il a été professeur des droits de l’homme à la Faculté de droit de l’UBA et l’Université nationale de Lanus ainsi que professeur invité de l’American University et de l’Université andine Simon Bolivar (Équateur). Victor Abramovich est l’auteur de plusieurs publications spécialisées, en particulier sur les droits économiques, sociaux et culturels. En avril 2010, le Mercosur l’a nommé au poste de Secrétaire exécutif de l’Institut des politiques publiques relatives aux droits de l’homme.

 

 

Florentín MeléndezFlorentín Meléndez
El Salvador
2004-2009

Florentin Melendez a été élu Commissaire de la CIDH par l’Assemblée générale de l’OEA en juin 2003. Il a pris ses fonctions le 1er janvier pour une période de quatre ans. Il a été réélu pour un second mandat mais il a démissionné après son entrée en fonction, en juillet 2009, pour occuper le poste de Vice-président de la Chambre constitutionnelle de la Cour suprême de justice d’El Salvador. Sa démission est devenue effective le 31 décembre 2009. Florentin Melendez est titulaire d’un doctorat en droit international sur les droits de l’homme, d’une maîtrise de droits de l’homme de l’Université Complutense (Espagne) ainsi que d’une licence en sciences juridiques de l’Université nationale du Salvador. Il est professeur dans le domaine des droits de l’homme, du droit international et du droit constitutionnel ainsi que conférencier invité dans diverses universités du continent. Au cours de sa carrière professionnelle, Florentin Melendez a travaillé au sein des Nations Unies et d’institutions publiques et privées de son pays sur des questions liées aux droits de l’homme. Il a publié des ouvrages, études et recueils sur les droits de l’homme.

 

 

Sir Clare Kamau RobertsSir Clare Kamau Roberts
Antigua-et-Barbuda
2002-2009

Clare K. Roberts a été élu Commissaire de la CIDH par l’Assemblée générale de l’OEA en juin 2001. Il a pris ses fonctions en tant que Commissaire le 1er janvier 2002 et il a été réélu pour un second mandat qui s’est achevé le 31 décembre 2009. Il a occupé les postes de Président de la CIDH en 2005, de Premier Vice-président en 2004 et de Second Vice-Président en 2003. Sir Clare K. Roberts a, par ailleurs, occupé trois postes de haut niveau dans son pays, y compris ceux de procureur général et de ministre de la justice et des questions juridiques de 1994 à 1997. Il a également été consultant juridique international pour le compte de diverses organisations publiques et privées. Enfin, il est membre de l’International Bar Association  et de l’Inter-American Bar Association et il est membre associé de l’American Bar Association.

 


 

Freddy Gutiérrez Trejo
Freddy Gutiérrez Trejo, Venezuela 2004-2007
Evelio Fernández Arévalos
Evelio Fernández Arévalos, Paraguay
2004-2007
Susana Villarán de la Puente
Susana Villarán de la Puente, Perú
Marzo 27, 2002-2004
José Zalaquett Daher
José Zalaquett Daher, Chile 2001-2004
Julio Prado Vallejo
Julio Prado Vallejo, Ecuador 2000-2003
Robert K. Goldman
Robert K. Goldman, Estados Unidos
1996-2003
Juan Méndez
Juan Méndez, Argentina 2000-Sept. 2003
Marta Altolaguirre Larraondo
Marta Altolaguirre Larraondo, Guatemala 2000-Ago. 2003
Diego García Sayán
Diego García Sayán, Perú Ene. 1-Feb. 13, 2002
Peter Laurie
Peter Laurie, Barbados 1999-2001
Hélio Bicudo
Hélio Bicudo, Brasil 1998-2001
Claudio Grossman
Claudio Grossman,
Chile 1994-2001
Jean Joseph Exumé
Jean Joseph Exumé,
Haití 1996-1999
Carlos Ayala Corao
Carlos Ayala Corao, Venezuela 1996-1999
Alvaro Tirado Mejía
Alvaro Tirado Mejía, Colombia 1992-1999
Henry Forde
Henry Forde, Barbados 1998-1999
John S. Donaldson
John S. Donaldson, Trinidad y Tobago
1994-1997
Michael Reisman
Michael Reisman, Estados Unidos Ago. 22,
1990-1995
Oscar Luján Fappiano
Oscar Luján Fappiano, Argentina 1990-1997
Patrick Lipton Robinson
Patrick Lipton Robinson, Jamaica 1988-1995
Leo Valladares Lanza
Leo Valladares Lanza, Honduras 1988-1995
John Reese Stevenson
John Reese Stevenson, Estados Unidos
1988-Mayo 24, 1990
Oliver Hamlet Jackman
Oliver Hamlet Jackman, Barbados 1986-1993
Marco Tulio Bruni-Celli
Marco Tulio Bruni-Celli, Venezuela 1986-1993
Elsa Kelly
Elsa Kelly, Argentina 1986-1989

Gilda Maciel Correa Russomano,
Brasil 1984-1991
Luis Adolfo Siles, Salinas
Luis Adolfo Siles, Salinas, Bolivia 1984-1987

Bruce McColm, Estados Unidos 1984-1988
Luis Demetrio Tinoco Castro
Luis Demetrio Tinoco Castro, Costa Rica
1980-1985
César Sepulveda
César Sepulveda, México 1980-1985

Franciso Bertrand Galindo, El Salvador 1980-1987
Marco Gerado Monroy Cabra
Marco Gerado Monroy Cabra, Colombia
1978-1987
José Joaquín Gori
José Joaquín Gori, Colombia 1976-1978
Tom J. Farer
Tom J. Farer, Estados Unidos 1976-1983
Fernando Volio Jiménez
Fernando Volio Jiménez, Costa Rica 1976-1979
Carlos García Bauer
Carlos García Bauer, Guatemala 1976-1979
Andrés Aguilar
Andrés Aguilar, Venezuela 1972-1985
Robert F. Woodward
Robert F. Woodward, Estados Unidos
1972-1976
Genaro R. Carrió
Genaro R. Carrió, Argentina 1972-1976
Justino Jiménez de Arechega
Justino Jiménez de Arechega, Uruguay 1968-1972
Mario Alzamora Valdez
Mario Alzamora Valdez, Perú 1968-1972
Carlos A. Dunshee de Abranches
Carlos A. Dunshee de Abranches, Brasil
1964-1983

Daniel Hugo Martins, Uruguay 1964-1968
Gabino Fraga
Gabino Fraga, México 1960-1979
Manuel Bianchi Gundián
Manuel Bianchi Gundián, Chile 1960-1976

Durwood V. Sandifer, Estados Unidos
1960-1972
Angela Acuña de Chacón
Angela Acuña de Chacón, Costa Rica 1960-1972
Gonzalo Escudero
Gonzalo Escudero, Ecuador 1960-1968

Reynaldo Galindo Pohl, El Salvador 1960-1964
Rómulo Gallegos
Rómulo Gallegos, Venezuela 1960-1963