Sixth
Fifth
Fourth
Special
Third
Second
Sustainable
First

Skip Navigation Links

Gestion des catastrophes
Paragraphes Relatifs au Thème Paragraphes VII Sommet

- Antigua-et-Barbuda - Argentine - Bahamas - Barbade - Belize - Bolivie - Brésil - Canada - Chili - Colombie - Costa Rica - Dominique - El Salvador - Équateur - États-Unis d’Amérique - Grenade - Guatemala - Guyana - Haïti - Honduras - Jamaïque - Mexique - Nicaragua - Panama - Paraguay - Pérou - République dominicaine - Sainte-Lucie - Saint-Kitts-et-Nevis - Saint-Vincent-et-Grenadines - Suriname - Trinité-et-Tobago - Uruguay - Venezuela -
Rapports
Date:  2010-06-18 
Le Canada a fortement appuyé les projets de réduction des risques de catastrophes dans les Amériques et dans la région des Caraïbes. De 2007 à 2012, le Canada contribuera en tout pour 20 millions de dollars au Mécanisme d'assurance contre les risques liés aux catastrophes dans les Caraïbes (CCRIF) et contribuera pour 20 millions de dollars au Programme de gestion des risques liés aux catastrophes dans les Caraïbes (CDRMP) de 2007 à 2015 afin d’accroître la capacité, au niveau régional, national et communautaire, d’atténuation, de gestion et d’intervention coordonnée en cas de risques naturels et technologiques et face aux effets du changement climatique. Le Canada a versé 250 000 $ à la Plate-forme régionale de la Stratégie internationale pour la prévention des catastrophes (SIPC) en 2009. De plus, le Canada appuie financièrement le Programme de préparation et de secours en situation d’urgence de l’Organisation panaméricaine de la santé depuis 1988. Le Canada participe activement au travail du comité ad hoc de l’Organisation météorologique mondiale (OMM) pour le réaménagement des services hydrométéorologiques d’Haïti. On a expédié de l’équipement spécialisé de technologie de l’information afin d’accroître la capacité de diffuser des prévisions et des veilles météorologiques, surtout pendant les saisons de pluie et d’ouragans de 2010. De plus, pour la saison des cyclones 2010, le Canada fournira des météorologues afin d’améliorer les capacités du Service météorologique haïtien. Le Canada a été choisi comme pays responsable de l’Équipe d’évaluation de l’OMM qui recommandera des projets de courte, de moyenne et de longue durée visant à accroître la capacité fonctionnelle des services météorologiques et hydrologiques d’Haïti.

De plus, le Canada offre une aide financière à des organisations d’aide humanitaire en cas de catastrophe naturelle. Ces organisations ont pour mission d’assurer les besoins humains de base, notamment la sécurité physique, la nourriture, l’eau, les soins de santé et un refuge. Par exemple, à la suite du tremblement de terre en Haïti le 12 janvier 2010, le Canada a versé plus de 150 millions de dollars en aide humanitaire.
Paragraphes: 60 Paragraphes VII Sommet: -

Date:  2010-06-18 
À la Plate-forme mondiale pour la réduction des risques de catastrophe au mois de juin 2009, le Canada a annoncé son engagement à créer une plate-forme nationale pour la réduction des risques de catastrophe, conformément à la Déclaration de Hyogo et au Cadre d’action. Une fois créée, la plate-forme nationale du Canada formera un milieu habilitant qui permettra de mieux sensibiliser et de favoriser l’intégration systématique, aux politiques, aux plans et aux programmes nationaux, des connaissances sur les risques et les mesures de réduction des conséquences de ceux-ci. La plate-forme nationale du Canada visera à solliciter la participation de tous les paliers de gouvernement et d’intervenants représentant divers secteurs afin de coordonner les efforts de gestion des risques et des effets éventuels. Par l’entremise de la plate-forme nationale, le gouvernement du Canada mettra à contribution des ressources et ses connaissances spécialisées afin de collaborer à des projets de réduction des risques de catastrophe nationaux, régionaux et internationaux. Depuis 2006, le Canada organise à tous les ans la campagne intitulée 72 heures… Votre famille est-elle prête?, qui reconnaît que la préparation en cas d’urgence est une responsabilité que doivent partager tous les paliers de gouvernement et les citoyens. La campagne incite les Canadiens à se préparer à se débrouiller seuls pendant au moins 72 heures après une catastrophe, ce qui permet aux premiers intervenants de s’occuper des personnes aux besoins urgents.

Le Canada a également contribué au Programme de gestion des risques liés aux catastrophes dans les Caraïbes, qui a pour but d’accroître la capacité des organisations régionales, des gouvernements nationaux et des collectivités locales d’intervenir en cas de catastrophe naturelle et de réduire les effets de celles-ci.
Paragraphes: 61 Paragraphes VII Sommet: -

Date:  2010-06-18 
Conscient des liens entre l’adaptation, la réduction des risques de catastrophe et autres questions touchant le développement, le Canada appuie la collaboration entre les nombreux acteurs, organismes et entités qui s’intéressent activement à ces questions. Le Canada a fait quelques investissements importants dans des projets de réduction des risques de catastrophe, en accordant une importance particulière aux Amériques. La contribution totale du Canada pour la réduction des risques de catastrophe dans la région s’élève à plus de 50 millions de dollars au cours de la période 2010-2015, fonds qui iront à des projets tels que le Mécanisme d’assurance contre les risques liés aux catastrophes dans les Caraïbes.
Paragraphes: 62 Paragraphes VII Sommet: -

Sources Connexes