Communiqué de presse


Le Président d’Haïti salue les efforts de l’OEA et de l’ACDI en matière de modernisation du système de registre civil

  5 août 2011

Le Président d’Haïti, Michel Martelly, a salué les efforts entrepris par l’Organisation des États américains (OEA) et l’Agence canadienne de développement international (ACDI) pour la modernisation du système de registre civil en Haïti lors de l’inauguration du laboratoire de numérisation des documents des Archives nationales du pays de la Caraïbe.

Le Président Martelly s’est réuni avec des fonctionnaires de l’OEA, de l’ACDI et de l’Office nationale d’identification (ONI) et a exprimé sa grande satisfaction du travail effectué par l’équipe de l’OEA dans le cadre du Projet de modernisation et d’intégration du registre civil, qui renforce les systèmes de registre civil en Haïti depuis 2005.

« Comment pensez-vous que l’État puisse créer des programmes pour son peuple sans qu’il n’y ait idée du nombre de personnes qui vivent dans le pays ? À ce niveau, je dois vous féliciter pour le travail que vous faites. Si nous avons un programme en éducation, il faut savoir combien d’enfants il y a. Pour un programme de cantines, il faut que l’on sache combien d’enfants doivent être nourris », affirma le Président Martelly.

« Je vois que l’OEA, l’ACDI et l’ONI vous mettez vos têtes ensembles pour mettre en place le programme d’identification nationale. Une fois de plus, je vous remercie, vous faites un bon travail », ajouta le Président.

En collaboration avec l’ONI et avec le support financier de l’ACDI, l’OEA fournit un support technique pour numériser les actes historiques de registre civil d’Haïti et pour développer une base de données électroniques. Celle-ci contient maintenant plus de 14 millions d’actes et l’information de près de 5 millions d’adultes détenteurs d’une Carte d’identification nationale sécurisée. Une base de données de registre civil sert de fondation pour un système de registre civil moderne qui permet la décentralisation des services, une sécurité accrue des processus d’enregistrement et une meilleure qualité des services fournis aux citoyens.

Le Président Martelly a en outre souligné l’importance du droit à l’identité en tant que pilier fondamental de la gouvernance démocratique et a appelé l’OEA à accélérer ses efforts en cours pour l’inscription des mineurs.

Le projet de l’OEA, en collaboration avec le Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique, met en œuvre deux projets pilotes dans les communes de Cité Soleil et Delmas pour moderniser les bureaux de registre civil et installer des systèmes d’enregistrement des naissances dans les hôpitaux. Cette méthodologie sera ensuite reproduite dans toutes les communes et tous les hôpitaux du pays.

La gallérie de photos es disponible ici

Pour de plus amples informations, prière de consulter le site www.oas.org


Reference: F-790/11