5/28/2024
English Español Português

 

 

DOCUMENTS

 

IV CONFÉRENCE MINISTÉRIELLE DES AMÉRIQUES

 

MANAUS - AMAZONAS - BRÉSIL, 16 AU 21 DE OCTOBRE DE 2000

DÉCLARATION DE MANAUS

Les Chefs des Délégations, participant á la IVème Conférence Ministérielle des Amériques à Manaus, dans la République Fédérative du Brésil, du 16 au 21 octobre 2000,

INFLUENCÉS par les compromis établis par nos Présidents et nos représentants aux Sommets des Amériques, célébrés à Miami et à Santiago et par les buts fixés à Williamsburg, à San Carlos de Bariloche et à Cartagena de Indias,

AYANT EXAMINÉ et évalué la quantité de sujets concernant les intérêts de défense et de sécurité mutuels, à la fin des travaux, les Chefs des Délégations participant à la IVème Conférence Ministérielle de Défense des Amériques déclarent que:

1. la Démocratie et les institutions démocratiques sont les éléments essentiels pour la sécurité hémisphérique;

2. la Conférence Ministérielle de Défense des Amériques a pour finalité exclusive de promouvoir la connaissance mutuelle et l`échange d'idées en matière de défense et de sécurité;

3. les travaux de la Conférence Ministérielle de Défense doivent être continus, et pour cela, il est souhaitable qu'il y ait un besoin de coordination et de coopération entre les pays.
L'agenda thématique résulte d'un consensus entre les pays y participant. Elle est une priorité pour la réussite de la Conférence. Il convient, donc, le maintien de la pratique de réunions préparatoires, afin d'élaborer la Conférence;

4. les Conférences Ministérielle de Défense des Amériques déjà réalisées, y compris celle-ci, ont établi comme sujets d`intérêt capital pour les pays participants, les thèmes suivants:

* la sécurité de l’hémisphère;
* les mesures de confiance mutuelle;
* la coopération régionale en matière de défense et de développement;
* la démocratie et le rôle des Forces Armées;

5. les différences entre les réalités sous- régionales ne constituent pas une barrière à la coopération et à l'échange, mais elles doivent être respectées et prises en considération lors de l'élaboration d'un système de sécurité équilibré, qui préserve les contextes stratégiques communs aux trois Amériques. Il y a le besoin de continuer les études de révision du Système de Sécurité Hémisphérique sur place.

6. il est nécessaire de mieux définir les concepts de sécurité et de défense afin de mieux comprendre la doctrine dans l’hémisphère;

7. les États américains doivent travailler dans le but de consolider la paix dans l'espace américain et de valoriser les principes et les normes du Droit International, consacrés à la Charte de l'ONU et de l'OEA, concernant l'auto-détérmination, la non-intervention, la solution pacifique des controverses, le développement économique et social et le droit à l’auto-défense;

8. dans un contexte de paix et de coopération existant dans l’hémisphère, chaque pays américain est libre de déterminer ses besoins en matière de défense, y compris la mission, l'effectif et la composition des Forces de Défense nécessaires à la sauvegarde de leur souveraineté. Il faudra préserver le compromis de la région avec la non-prolifération et l’élimination de tous les armements de destruction en masse;

9. la sécurité et la défense de chaque pays sont de la responsabilité de la société dans son ensemble et non seulement des militaires, ceci suppose une formation essentielle de personnel civil dans les sujets de défense et l’intégration entre civils et militaires aux débats sur les sujets qui leur sont concernants;

10. il est important de promouvoir la participation de responsables de la défense des pays américains aux réunions et aux événements à caractère bilatéral, sous- régional ou régional;

11. l'adoption de mesures mettant en valeur la confiance mutuelle et la sécurité contribue à la compréhension entre les pays américains, au développement économique, social et à l’intégration, soit au niveau de l’hémisphère, de chaque région, soit au niveau bilatéral. Nous travaillerons pour:

  • considérer l'adoption de nouvelles mesures de confiance et de sécurité qui mantiennent la paix et encouragent des niveaux croissants de coopération et la transparence entre les sujets de sécurité et de défense de l’hémisphère;

  • insister dans la ratification de la Convention Interaméricaine sur la transparence de l'acquisition d'armements conventionnels et de la Convention Interaméricaine contre la fabrication et le trafic idoine d'armements de feu, de munitions, d’explosifs et d'autres matériaux correspondants;

  • participer entièrement du registre d'armements conventionnels des Nations Unies et soulignant l'intérêt de stimuler une participation plus effective de toutes les parties dans le processus d'introduction de la convention de Ottawa sur les mines anti-personnel;

  • encourager les participants dans l'élaboration d'une politique de défense et de documents de doctrines liés à la participation de nos présidents à la Déclaration de Santiago;

 

12. la formulation des politiques de défense et la publication des livres blanc constituent des facteurs importants pour la valorisation des mesures de confiance mutuelle;

13. les nouvelles menaces à la sécurité des États constituent un risque réel pour la paix dans l’hémisphère et dans le monde. Cela demande un échange d'informations et une coopération, selon les besoins et la législation de chaque pays;

14. nous appuyerons la participation active et volontaire dans les opérations de maintien de la paix, lorsqu'elle sera nécessaire. Ainsi, nous recommendons, avec insistance, l'appui continu à l’entraînement à ces missions;

15. l'importance de continuer à appuyer les efforts des États et des Institutions liées à la lute contre les drogues idoines et les activités criminelles transfrontières correspondantes, en reconnaissant que ces actions représentent des défis singuliers à la sécurité et à la stabilité de la région.

16. toutes les formes de terrorisme sont condamnées et il doit être stimulée une coopération continue dans l’hémisphère contre tous ces actes, en sachant qu'ils représentent une sérieuse menace à la démocratie dans l’hémisphère;

17. la coopération dans les zones sinistrées doit être stimulée, grâce aux ressources scientifiques et technologiques de prévention et de contrôle des effets, afin d’éviter ou de réduire l'atteinte à l'individu, à l'environnement et au patrimoine;

18. l'implantation de programmes d’éducation sur les droits humains et le droit international humanitaire pour les membres des forces armées et le personnel civil de défense est un élément important pour la consolidation de la démocratie et l’obéissance à la loi.

19. (A) il faut stimuler la formation de spécialistes civils dans le domaine de la défense;

      (B) la transparence dans les processus de budget et dans la gestion de ressources de défense sont importants pour la consolidation des mesures de confiance mutuelle;

20. les conclusions des Groupes de Travail et leurs propositions présentées méritent notre appui intégral, étant donné quelles contribuent pour les objectifs qui orientent cette Conférence.

 

Pour conclure, les Chefs des délégations participant à la IVème Conférence Ministérielle de Défense des Amériques remercient sincèrement au Gouvernement de la République Fédérative du Brésil pour son aimable hospitalité, pour la parfaite Organisation et pour la direction des travaux de IVème Conférence Ministérielle de Défense des Amériques et accueillent avec satisfaction l'offre du Chili pour siéger la Vème Conférence Ministérielle de Défense des Amériques, en 2002, durant laquelle, le dialogue et la coopération de l’hémisphère pour la Défense seront, bien sûr, approfondis.

 

 
 

 

 


Copyright © 2024 Tous droits réservés. Organisation des États Américains