3/21/2019
English Español Português

 

 

Conventions et traités interaméricaines

 

Documents

 

DÉCLARATION PRÉSIDENTIELLE COMMUNE SUR L’ENCOURAGEMENT
DE LA CONFIANCE ET DE LA SÉCURITÉ

Dans un cadre solennel et animés par un sens d’innovation historique, les Présidents de la République Argentine, Carlos Saúl Menem et de la République du Chili, Eduardo Frei Ruiz-Tagle, se sont réunis à Punta Arenas et à Ushuaia les 15 et 16 février 1999 pour commémorer la rencontre d’importance transcendante qui a eu lieu en 1899 entre leurs prédécesseurs, les Présidents Julio A. Roca et Federico Errázuriz Echaurren. Ceux-ci, dans un esprit visionnaire, avaient encouragé entre l’Argentine et le Chili l’instauration d’une ère d’amitié renouvelée qui, entre autres faits remarquables, avait ouvert la voie à la signature des pactes de mai 1902, instruments qui ont débouché sur les premiers accords visant à limiter l’achat des armements.

Les deux mandataires, s’inspirant de ce cadre de référence, ont mis en exergue leur engagement de préserver, de renforcer et de développer les liens de paix inaltérables et d’amitié perpétuelle entre l’Argentine et le Chili, rapports qui ont été scellés par le Traité de paix et d’amitié de 1984 et laisse bien augurer à tous les niveaux des relations bilatérales à l’aube du XXIe siècle. En foi de quoi, les Présidents, au moment d’inaugurer un monument à la mémoire du Cardinal Antonio Samoré, lui ont rendu hommage en tant qu’éminente figure ayant joué un rôle dans la poursuite de ces objectifs.

Les Présidents ont également réaffirmé l’engagement de l’Argentine et du Chili en faveur de la défense de leurs intérêts communs dans la région de l’Antarctique, déterminés à partager une vision de l’avenir et à renforcer les grandes lignes de la coopération bilatérale dans le domaine du Système antarctique.

Les chefs d’État ont vérifié que les buts visés dans la Déclaration présidentielle commune de 1991 et tendant à consolider une frontière de paix, dans le respect du mandat démocratique émis par leurs peuples, ont inauguré sous d’heureux auspices le XXIe siècle. Dans cette perspective, ils ont accordé une grande importance à la Déclaration commune de Buenos Aires datée du 15 décembre 1998 et à la Déclaration adoptée à l’occasion de la signature de l’Accord traçant les limites depuis le Mont Fitz Roy jusqu’à la chaîne Daudet, en date du 16 décembre 1998. A la lumière de ces critères, ils ont renouvelé leur satisfaction pour les résultats obtenus dans la mise en œuvre des mesures d’encouragement de la confiance et de la sécurité entre les deux pays et ils ont souligné l’excellente atmosphère qui caractérise la coopération et le dialogue entre les Forces armées de la République Argentine et de la République du Chili. Ils ont notamment fait part de leur satisfaction pour les progrès réalisés lors des réunions de consultations bilatérales entre les ministres des affaires étrangères et de la défense qui se sont tenues à Zapallar en juillet 1997 et à Campo de Mayo en juin 1998. Ils ont souligné leur contribution au renforcement de la coopération bilatérale et à la coordination des positions au sujet de question de sécurité et de défense, en imprimant une direction et une impulsion à la consultation et à la coordination tant au sein du Comité permanent de sécurité qu’à la lumière du mécanisme de consultation interne établie entre les États-majors des Forces armées.

Les Présidents ont réaffirmé la volonté de leurs gouvernements d’effectuer un suivi des accords conclus lors des Sommets des Amériques tenus à Miami et à Santiago en ce qui a trait aux mesures d’encouragement de la confiance et de la sécurité, et aux progrès relevés pendant les conférences des ministres de la défense des Amériques et des mesures d’encouragement de la confiance qui ont déjà été tenues. Ils ont accordé une importance particulière à la Déclaration politique de juillet 1998 qui consacre le MERCOSUR, la Bolivie, et le Chili comme zone de paix, en raison de ce qu’elle apporte à l’intégration et à l’augmentation des dialogues régionaux.

Les deux mandataires ont décidé d’impulser les initiatives portant sur l’encouragement de la confiance et de la sécurité tant sur le plan bilatéral que sur le plan régional, en réaffirmant l’esprit qui les anime et la contribution qu’elles apportent à la paix et à la sécurité internationales. Dans cette perspective, ils ont reconnu l’importance de continuer à fournir des renseignements au Registre établi par les Nations Unies sur les armements classiques et les dépenses militaires.

Les Présidents ont souligné combien il est important que les politiques de défense de leurs pays soient explicites, grâce à la publication du Livre de la défense au Chili et la législation ainsi que les déclarations présidentielles sur la matière en Argentine. Dans ce contexte, ils ont voulu rehausser l’étape importante franchie par les gouvernements lorsqu’ils ont demandé à la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC) d’élaborer une proposition visant à mettre au point une méthodologie normalisée commune pour évaluer les dépenses au titre de la défense en Argentine et au Chili. Ils ont passé des instructions aux autorités compétentes de leurs pays pour qu’elles mettent en œuvre les mesures qu’elles jugent adéquates pour donner suite à la proposition de la CEPALC dans les plus brefs délais, convaincus de la nécessité que cette décision commune s’étende au reste de la région.

Les Présidents Menem et Frei, en signant la présente Déclaration commémorant l’"Accolade du Détroit de Magellan" ont formulé des vœux pour que l’esprit de transparence et de profonde amitié s’approfondisse et porte des fruits dans un cadre de resserrement chaque jour plus poussé des liens entre Argentins et Chiliens.

Souscrit à Ushuaia, République Argentine le 16 février 1999.

 

 

 

 


Copyright © 2019 Tous droits réservés. Organisation des États Américains